06 décembre 2011

Les Menottes et le radiateur, de Alexandra Lapierre

38954438_8394514Ed. Plon

95 pages

 

      

 

Face aux menaces de Stephie, je n'ai pu échapper au rendez-vous du "premier mardi c'est permis".

     Alors, je participe encore tardivement mais, je suis au rendez-vous, avec ce titre repéré chez Noukette. J'avais adoré le titre suggestif et surtout la couverture avec ces "fuck-me shoes" rouges....

 

 

Rapidement et sans trop en dire...

 

      Suzie écrit à son amie Valentine qui a quitté l'Italie où elles travaillaient ensemble pour retourner en France, à Nancy. Suzie trouve manque de son amie et se livre facilement à elle, notamment au sujet de ses amours.En effet, elle vit depuis deux ans, une relation particulière avec "l'Anglais" qui lui plaît beaucoup physiquement et qu'elle retrouve ponctuellement dans des hôtels soigneusement choisis. Oui, mais, Suzie en voudrait plus, elle aimerait que l''Anglais se livre, se dévoile...leur relation reste trop superficielle et sexuelle à son goût.

      Toutefois, Suzie joue les femmes désirables, et aime ne pas donner de nouvelles, annuler des rendez-vous pour suciter un peu plus de désir chez son partenaire.

      Aussi, décide-t-elle  laisser un peu  cette relation en attente et participe à un dîner "mondain" de célibataires. Au cours de ce dîner, elle fait la connaissance d'un certain Giovanni, ennuyeux au possible et surnommé "le Divorcé Excité", mais découvre surtout "l'Aventurier" qui raconte à l'assemblée l'une de ses histoires amoureuses dans laquelle il est question de menottes et de radiateur...

 

Impressions...

      Ce tout petit roman épistollaire se lit très bien et est très agréable.

      Le genre, tout d'abord, du récit par lettres, apporte naturellement de la légèreté et veut, évidemment, nous conduire sur les traces de Laclos, sans toutefois prétendre l'imiter, l'égaler ou même le concurrencer!!

      C'est, ensuite, un texte bien ficellé et qui parvient à garder le lecteur en haleine jusqu'au bout, jusqu'à la chute...que j'attendais sans savoir laquelle elle serait.

      Un court récit coquin et frais, sans grandes scènes érotiques mais avec des suggestions et des mises en scènes choisies qui parviennent à émoustiller...

      Un texte libertin, sensuel, coquin. Un texte réussi que j'ai aimé lire...mais plutôt sage !! ( trop ???)


Commentaires sur Les Menottes et le radiateur, de Alexandra Lapierre

    C'est vrai que le texte est très sage... mais j'avais bien ri de la chute !

    Posté par Noukette, 07 décembre 2011 à 00:40 | | Répondre
  • Décidément, ce petit texte a l'air de beaucoup plaire...

    Posté par L'Irrégulière, 07 décembre 2011 à 11:47 | | Répondre
  • - à Noukette: oui, c'est un bon divertissement, malgré son côté soft!! et cette chute est plutôt drôle, en effet

    - à L'Irrégulière: oui, il fait un joli petit tour sur la blogo

    Posté par lancellau, 07 décembre 2011 à 21:37 | | Répondre
  • Il faudra que j'y jette un oeil alors. Et merci de suivre mon rendez-vous. Bisous

    Posté par Stephie, 10 décembre 2011 à 09:30 | | Répondre
Nouveau commentaire