22 octobre 2011

Quartier lointain, de Jirô Taniguchi

quartier lointain406 pages

Ed. Casterman

Adaptation de Frédéric Boilet

 

 

      Voilà bien longtemps que je voulais découvrir l'univers du manga et lire cet auteur, alors lorsqu'il m'a fallu choisir, une spécialiste-collègue-amie m'a immédiatement conseillé celui-ci que je me suis procuré en version intégrale...et bien oui, on ne se refuse rien!

 

Rapidement et sans trop en dire

       Hiroshi, 48 ans,  est père de famille, il travaille beaucoup et en oublie sa famille. Alors qu'il s'apprête à regagner son foyer avec une énorme gueule de bois, il s'aperçoit qu'il n'est pas dans le bon train. Etrangement, il se retrouve dans un train qui le conduit tout droit vers Kurayashi, la ville de son enfance. Là, il décide d'aller se recueillir quelques instants sur la tombe de sa mère, décédée à l'âge de 48 ans, un an après le mariage de son fils.

      Au cimetière, un phénomène étrange se produit, un souffle se manifeste, Hiroshi perd connaissance et lorsqu'il se réveille il a pris l'apparence des ses 14 ans. Il va découvrir que la ville qui l'entoure, ses habitants, sont eux aussi revenus au temps de sa jeunesse.

      Hiroshi cherche alors à retourner près des siens, espérant ainsi, peut-être, bouleverser son destin et transformer certains événements passés...

 

Impressions...

      Quel régal et quel univers!!! Je m'y attendais et je n'ai pas été déçue!

      Le retour en arrière opéré ici par des moyens fantastiques, plonge le lecteur dans un univers empreint de nostalgie. Nous retournons, nous aussi, en enfance.

      Mais ce retour dans le passé n'est pas seulement nostalgique, il interroge aussi notre place dans notre vie, il interroge nos décisions, nos choix.

      Pendant tout le récit, le personnage cherche, d'une part, à revivre l'insousciance de sa jeunesse et, de l'autre, à modifier le cours de son destin du haut de ses 48 ans dans un corps de 14.  L'histoire est touchante et parlera, sans doute, à beaucoup de lecteurs.

      Le style, les planches, les dessins sont très occidentaux et ainsi accessibles à tous (même aux réfractaires au manga!). L'utilisation du noir et blanc de façon quasi exclusive - seule les premières plaches sont colorées - colle parfaitement aux thèmes du souvenir, du passé ou encore à la poésie et à la finesse qui s'expriment ici! Le trait fin et le découpage des vignettes sont sublimes. Tout est fluide, limpide : le dessins, le récit...c'est magnifique!

      Souvent qualifié - à très juste titre - de "chef d'oeuvre", ce récit a reçu de nombreux prix et a été adapté au cinéma et au théâtre ( adaptations que je n'ai pas vues)... tous les qualificatifs louant cet album que vous pourrez entendre seront forcément vrais et justifiés!

     Un très bel album, donc, qui fait obligatoirement écho et qui nous pousse à rêver et à réfléchir...

quart lt

 

Posté par lancellau à 15:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


Commentaires sur Quartier lointain, de Jirô Taniguchi

    Bon, si tu conseilles, je note. Je verrai si je le trouve à la médiathèque

    Posté par Stephie, 23 octobre 2011 à 08:07 | | Répondre
  • Tiens, ça me fait penser que j'ai une BD à lui dans ma PAl !

    Posté par Leiloona, 23 octobre 2011 à 22:47 | | Répondre
  • Je suis bien contente que Quartier Lointain t'ait plu!!!
    J'ai pas mal de Taniguchi à la maison, donc si jamais tu veux te laisser tenter par d'autres, n'hésite pas à me le dire (ça fera une bonne excuse pour se voir)! Dans la même veine (peut-être même trop), il y a le Journal de mon père du même auteur. Et dans la veine un peu "surnaturel" couplé avec les interrogations de la cinquantaine, il y a un Ciel radieux qui m'a fait couler beaucoup de larmes.
    Après il a fait des mangas dans d'autres styles mais vraiment bien comme Au temps de Botchan (très axé littérature japonaise et changement durant l'ère de Meiji, passionnant!!) et Le Sommet des dieux (pour les mordus d'alpinisme). Il en a même fait sur les indiens, c'est dire!!!

    Je profite de mon message pour te dire un grand merci concernant Le Poids des secrets de Shimazaki, j'ai fini le tome 5 avant-hier et j'ai vraiment beaucoup aimé l'ensemble. Là je me suis lancée dans Le Choeur des femmes de Winkler, j'adore!! Je te le conseille si tu ne l'as pas déjà lu!

    Posté par Lady of ze CDI, 24 octobre 2011 à 15:07 | | Répondre
  • - à Stephie: pour une fois que je peux te conseiller...j'espère bien que tu vas me suivre!!

    - à Leiloona: je pense que tu peux y aller...j'ai cru comprendre qu'avec Taniguchi c'est toujours beau!! (mais, bon je ne les connais pas tous!!)

    Posté par lancellau, 24 octobre 2011 à 18:23 | | Répondre
  • - à Lady of ze CDI : trop contente de te lire....j'espérais bien avec ce titre!!! Le journal de mon père est le prochain que je lirai, je pense, et je ne me souvenais plus du titre dont tu m'avais parlé : Un Ciel radieux ( merci !!)

    Quant au Poids des secrets, je suis ravie que cette pentalogie t'ait plu !! j'en garde un merveilleux souvenir! - échange de bons procédés ! -

    Je vois que tu lis beaucoup...pour patienter??? Tiens moi au courant de l'évolution de la situation...je ne suis toujours pas sur F. B. !!

    Posté par lancellau, 24 octobre 2011 à 21:41 | | Répondre
  • Un auteur que je n'ai toujours pas découvert mais j'ai très envie ! En tout cas, ton avis et les planches que tu montres, me donnent très envie!

    Posté par Sara, 24 octobre 2011 à 22:39 | | Répondre
  • - à Sara: Je ne peux que te conseiller de foncer!!! En espérant que tu apprécies, et je pense que ce sera le cas !

    Posté par lancellau, 25 octobre 2011 à 21:05 | | Répondre
  • J'ai la même intégrale, t'as raison, il ne faut rien se refuser ! Et une grosse bise à Lady of the CDI au passage !

    Posté par Noukette, 11 novembre 2011 à 17:38 | | Répondre
  • - à Noukette : c'est un grand classique maintenant, je crois!!

    Posté par lancellau, 16 novembre 2011 à 20:30 | | Répondre
Nouveau commentaire