04 octobre 2011

Sept Nuits d'amour, de Evangéline Collins

9782290034705308 pages

Ed. J'ai lu

Coll° "PAssion intense"

 

      Oui, je sais...il est un peu tard pour un rendez-vous, mais un tel que celui-ci peut parfaitement s'adapter à cette heure tardive, où l'on se réfugie sous la couette. Et, puis, de toute façon...le mardi c'est permis !! grâce à Stephie ;)

 le mardi c'est permis

Rapidement et sans trop en dire....

      Londres , 1819. James est mal marié. Sa femme ne l'apprécie guère et le lui fait bien sentir en l'humiliant, en le cocufiant ouvertement et en lui interdisant sa couche. Mais James est droit et veut surtout protéger sa jeune soeur en lui assurant un mariage intéressant et agréable au sein de la bonne socièté anglaise. Alors, il supporte, mais la solitude s'intensifie et James doit reconnaître qu'il a besoin d'assouvir certains désirs. Il décide donc de pousser la porte du bordel de la Rubicon qui lui propose les services de la belle Rose. Rose n'est pas une prostituée ordinaire puisqu'elle ne travaille qu'une seule semaine par mois afin de résorber les dettes que lui ont laissées sont défunt père et son frère dépensier insoucient.  Dès leur première rencontre James et Rose perçoivent que l'autre n'est pas un client ou une prostituée ordinaire. Leur première nuit sera d'ailleurs bien chaste. Mais le lendemain James, qui s'était promis le contraire, retourne chez la Rubicon...

 

Impressions...

      Voici un livre conseillé précieusement par Stephie et Fashion, lors d'une soirée arrosée de cocktails. Tant conseillé que nous nous sommes précipitées pour aller l'acheter au Monop' le plus près, et je dois avouer que j'ai bien fait!!

      En effet, bien que ce volume ne présente rien de bien original, il est tout à fait à la hauteur de mes espérances! Un récit plein de romance, avec de l'amour et une belle histoire qui finit bien, et, bien sûr, avec de vraies scènes érotiques qui ne peuvent vous laisser de marbre!!! L'intensité des scènes est progressive et la jeune Rose sait s'y prendre avec son bel amant viril. C'est même Rose qui se montre parfois la plus entreprenante afin de procurer le plus torride plaisir à son partenaire. Les scènes érotiques sont vraiment réussies, donc, et, à mon sens, plutôt détaillées et développées pour un ouvrage de ce genre, parfois crues, mais jamais vulgaires.

      Il est vrai que tout est cousu de fil blanc, que l'on sait dès le début que tout va aboutir à un happy end, que l'amour ne pourra que naître de cette relation entre un client et une prostituée, mais tout ceci  se lit avec plaisir et délectation - rien que ça !! - et l'ensemble est bien écrit, ce qui mérite d'être souligné, je n'ai jamais laisser échapper un rire devant une image ridicule ou un cliché descriptif !!

      Le Londres du XIXème et ses codes ne gâchent rien et satisfont encore la demoiselle que je suis!

    Par ailleurs, les deux protagonistes sont deux personnages charmants et attachants. Jamais l'un ne manque de respect à l'autre, le plaisir de l'autre est toujours une préoccupation (quelle modernité!!) et puis il ne sont que dévouement envers leurs proches jusqu'à s'en oublier et se perdre eux-mêmes. Heureusement, ce dévouement extrême finira par les mener l'un à l'autre!!

     En bref, une vraie lecture détente et plaisir qui a su susciter tous les émois attendus, je me suis régalée... Mon deuxième "Passion intense"...je crois que je vais devenir une adepte!

 

Je ne suis pas la seule à avoir savourer ces pages...d'autres coquines y sont passées avant moi : Noukette, Sara,

 


Commentaires sur Sept Nuits d'amour, de Evangéline Collins

    Et je suis la prochaine, j'en suis certaine !!! Vive les passion Intense, les cocktails, les copines et le Monop du coin (bien plus utile qu'une librairie parfois, rires)

    Posté par Stephie, 04 octobre 2011 à 23:56 | | Répondre
  • C'était mon premier Passion intense..., ce ne sera pas le dernier ! Calor !!!

    Posté par Noukette, 05 octobre 2011 à 01:33 | | Répondre
  • Décidément, les blogueuses sont bien romantiques

    Posté par Liliba, 05 octobre 2011 à 07:42 | | Répondre
  • - à Stephie: tu ne pourras pas l'éviter, c'est certain!! je te le garde au chaud!

    - à Noukette: le début du grande passion, intense- évidemment - et torride ???

    - à Liliba: et, oui, on ne se refait pas!! et puis, ça fait du bien, le romantisme, non??

    Posté par lancellau, 05 octobre 2011 à 13:57 | | Répondre
  • Rhooo, ce titre et cette couverture : tout est dit ! Ce n'est pas du tout mon style mais je découvre avec bonheur que la littérature érotique "girly" est sacrément dynamique et bien éloignée des classiques à l'eau de rose d'Harlequin. Avec tout ces avis souvent aussi drôles qu'argumentés, je vais forcément devenir accro au rendez-vous mensuel de Stephie !

    Posté par jerome, 05 octobre 2011 à 21:09 | | Répondre
  • - à jerome:bienvenue sur ce blog!! je comprends bien que ce titre ne soit pas du tout ton style mais il est vrai que le rendez mensuel chez Stephie laisse la porte ouverte à une multitude de textes et j'ai hâte de découvrir de nouveaux titres!! A très bientôt donc avec de nouvelles lecture "inavouables" et autres!!

    Posté par lancellau, 05 octobre 2011 à 22:18 | | Répondre
  • J'ai adoré ce roman ! Une vraie grande découverte : l'histoire, les scènes érotiques, le contexte historique, tout est fabuleux !

    Posté par Sara, 06 octobre 2011 à 23:12 | | Répondre
  • - à Sara: whaouuh, tu es vraiment emballée!!! Bon, je te l'accorde, j'ai été bien absorbée aussi!!

    Posté par lancellau, 07 octobre 2011 à 20:22 | | Répondre
  • J'adore le rendez-vous des "coquines" de la blogo

    Posté par Lilibook, 13 octobre 2011 à 13:38 | | Répondre
  • - à Lilibook: serais-tu une nouvelle "coquine", une "coquine" en devenir???

    Posté par lancellau, 14 octobre 2011 à 22:33 | | Répondre
Nouveau commentaire