Romain_Sardou___Sauver_NoelEd. Pocket

200 pages

      

       Aujourd'hui nous avons rendez-vous avec un auteur chez Pimprenelle

logo_romain_sardou_logo

      J'avais déjà découvert Romain Sardou, l'année dernière avec  L'Arche de Noël et autres contes que Lounima m'avait envoyé lors du swap "Cap sur Noël". J'avais beaucoup apprécié cette lecture en période de noël et le style de l'auteur m'avait séduite. Alors, un an après, toujours à l'approche de Noël, je voulais rester dans le même thème et lire Une seconde avant Noël. Oui, mais voilà, toujours en retard et bien peu organisée, je me suis aperçue bien tardivement que je ne possédais pas ce livre. J'ai dû me précipiter en librairie - tâche bien difficile pour moi ! - pour me le procurer. Mais l'ouvrage en question ne s'y trouvait pas, je me suis donc décidée pour Sauver Noël qui, vous l'aurez compris, reprend toujours la même thématique.

Rapidement et sans trop en dire...

      1er novembre 1854, Londres, nous faisons la connaissance d'un personnage haut en couleurs: Mme Gloria Pickwick, gouvernante d'une très respectable famille, les Balmour. Alors que Noël s'apprête à fêter sa deuxième année, que les enfants songent à leur liste au Père Noël, un événement plutôt surprenant se produit: la maison voisine des Balmour, restée à l'abandon depuis des années, semble à accueillir un nouvel occupant. Mais ce nouveau voisin, le Baron Ahriman, fait preuve d'étranges manières et rapidement des rumeurs se développent. Gloria choisit de ne pas trop se préoccuper de ces ragots et préfère rester les pieds sur terre, jusqu'au matin Noël où, au grand desespoir des enfants et de nombreux parents, le Père Noël semble ne pas avoir reproduit la magie de l'année précédente. Tous sont déçus, seule la maison du Baron Ahriman fait la fête...

Impressions...

       Quel conteur ce Romain Sardou!!! Quel plaisir à la lecture. Tout le talent de cet auteur réside dans sa facilité à conter de belles histoires empreintes de merveilleux, de lutins et autres elfes magiques tout en parsemant son récit d'interventions du narrateur-conteur souvent pleines d'humour, toujours très efficaces, intelligentes.

      Ces interventions sont ce que je préfère dans les histoires de Romain Sardou. Je les attends, les guette et m'en régale à chaque fois! Elles prêtent à sourire, font office de digressions, sans en être, mettent en abyme le rôle de l'écrivain, apporte une critique sur la société d'aujourd'hui alors que nous nous trouvons en plein 19ème siècle,...

      Les titres de chapitre sont aussi de cette trempe-là. De vrais petits bijoux à eux seuls!

     Les aventures des personnages se lisent toujours avec intérêt, le rythme ne faillit jamais.

      La parenté avec Charles Dickens est complètement assumée, voire revendiquée et c'est tout à l'honneur de Romain Sardou qui s'inspire du célèbre auteur avec beaucoup de talent: il parvient, en effet, à restituer une atmosphère toute londonnienne, chère à Dickens, les personnages d'enfants aussi, Harold surtout, pourrait parfaitement sortir d'un roman de l'auteur anglais, et puis il y a cette qualité de conteur...

     Les personnages de Sardou sont très bien campés et je donne une mention toute spéciale à celui de Gloria Pickwick, particulièrement séduisant: cette grosse femme rousse qui sait ce qu'elle veut et ne se laisse pas faire est un hymne à la vie, à l'énergie et à la bonne humeur. Caractère bien trempé elle enlève tout le récit et attrape le lecteur pour l'emmener avec elle dans cette aventure, sans jamais le lâcher!

      En bref, j'ai passé un délicieux moment avec ce conte de Noël. Romain Sardou est un auteur dont la plume me plaît beaucoup et ses techniques de conteurs, ses interventions dans le récit me sont précieux. J'aime les retrouver en le lisant!

N.B.:  Au cours de cette lecture j'ai pu comprendre que certains personnages avaient été présentés dans un autre roman, celui que je pensais lire initialemnt, Une Seconde avant Noël. Je suis donc certaine de découvrir ce livre prochainement, même s'il devait, en théorie, être lu avant Sauver Noël ! En effet, l'auteur annonce clairement que le lecteur a déjà dû faire connaissance avec Harold, par exemple, dans l'autre opus!!

N.B. n°2: La couverture n'est vraiment pas réussie, ne vous y fiez pas!!